Voici comment est née l'association :

L’histoire commence avec 2 amis travaillant dans la même entreprise de transport, non pas routier mais ferroviaire.
Déjà compères de longue date, ces deux passionnés du monde du transport sillonnent d'une part les réseaux de la région parisienne, puis ceux de province.
L’année 2002 marque un tournant, les plus anciens autobus de la RATP vont être retirés du service commercial.

Les SC 10 qui ont bercé leur enfance vont donc quitter Paris et sa banlieue après avoir sillonné les rues pendant presque 40 ans.
C’est alors que la chasse photographique commence, mais il est déjà trop tard.

Mais la RATP eu la bonne idée de marquer le retrait de ses autobus par une cérémonie d’adieu, elle consista à les faire circuler pendant une semaine sur 5 lignes de son réseau.
C’est alors qu’un troisième passionné vint se greffer aux deux premiers, un jeune étudiant...
Les rendez-vous sont pris et ces trois amis profitent des derniers voyages sur lignes régulières en compagnie de ces mythiques véhicules.

A partir de ce moment là, la chasse aux derniers SC 10 encore en circulation en France commence.
Cela leur a permis de découvrir dans l’Oise un SC 10 UO ex RATP encore dans ses couleurs d’origine. Il est utilisé par une municipalité pour ses services intérieurs.
D’un coup l’idée d’une sauvegarde jaillie dans la tête des trois, les contacts sont pris et la réforme du véhicule attendue.
Malheureusement cette piste sera abandonnée au profit d’une autre.
Le même bus fut découvert en Normandie près de Dieppe, dans un bon état général .Là encore les contacts sont pris.
Mais pendant ce temps là, les deux premiers protagonistes ont déjà lancé une démarche de sauvegarde d’un autre autobus. Il s’agit d’un PR 180 MIPS du réseau de Dunkerque qui en exploite encore quelques-uns.

L’année 2004 fut l’année "bénie des dieux".
L’articulé Dunkerquois est cédé à ce petit groupe d’amis en septembre, puis le SC 10 UO trouvé en Normandie l’est aussi en décembre. L
es deux bus sont donc rapatriés sur la région parisienne en décembre 2004 et février 2005.

La décision de créer une association pour la sauvegarde de ces deux autobus est donc prise, l’association BUS PARISIENS est née !

C’est alors qu’un quatrième passionné rejoint les trois premiers au mois de février 2005.
C’est un machiniste RATP fraichement intégré dans son dépôt. Il prend connaissance des deux bus et décide de se grouper aux trois premiers pour péréniser la sauvegarde de ces deux véhicules.